THEMATIQUES

 

Thème 01

Vulnérabilité et réhabilitation des bâtiments en maçonnerie

Dans la plupart des bâtiments en maçonnerie datant de l’ère coloniale, on remarque une concentration des pathologies (en particulier résultant de l’action sismique). La réduction du risque passe forcément par des études de vulnérabilité et le confortement du bâti existant, cette préoccupation a conduit au développement de méthodes d’évaluation de la vulnérabilité, dont l’objectif principal était de pouvoir évaluer la capacité de résistance de ce type de structures à supporter la demande en termes de sollicitations.

 

Thème 02

Vulnérabilité et réhabilitation des bâtiments en béton armé

Il est utile de rappeler encore une fois aux pouvoirs publics et aux décideurs que réduire le risque est essentiel à la fois pour le bien-être et la sécurité des populations locales mais également pour l’équilibre financier et économique du pays. Différentes études de vulnérabilité concernant les méthodes et les matériaux ont été effectuées sur les structures en béton armé, et il serait judicieux de s’en informer et de les enrichir.

 

 Thème 03

Vulnérabilité et réhabilitation des ouvrages d’art

À l’instar d’autres pays l’Algérie possède un patrimoine non loin d’être négligeable d’ouvrages d’art, particulièrement de ponts dont la période d’exploitation date de plusieurs années. À cet effet, la protection des ponts et le maintien de leur fonctionnalité sont vitaux, non seulement pour l’évacuation et l’acheminement rapide des secours dans le cas d’une catastrophe naturelle, mais également en raison de leur caractère socio-économique et stratégique. En d’autres termes, les fonctions de ces ouvrages ne devraient pas être interrompues par des séismes modérés, et ne devraient en aucun cas se rompre complètement. De ce fait, l’évaluation de la vulnérabilité des ponts constitue aujourd’hui une préoccupation permanente et majeure pour les pouvoirs publics.